EMDR

La méthode de désensibilisation et retraitement des informations à l’aide de mouvements oculaires, connue sous un acronyme anglais EMDR (Eye movement desensitization and Reprocessing) a été développée par la psychologue américaine Francine Shapiro, chercheuse au “Mental Research Institute” (MRI) à Palo Alto, en Californie.

Cette méthode sert à traiter des souvenirs éprouvants, autrement dit des souvenirs qui ont leur origine dans des événements particulièrement stressants. Avec le temps, de tels souvenirs peuvent générer au quotidien des troubles émotionnels et comportementaux et s’exprimer de différentes manières : irritabilité, peurs, cauchemars, dépression, agitation intérieure, douleurs, comportement addictif, accès de colère, etc.

Un événement traumatique dépasse souvent la capacité de traitement de l’information de notre cerveau : l’impuissance, la peur, la douleur et d’autres sentiments négatifs ressentis à cette occasion sont trop perturbants pour que cet événement soit digéré naturellement. Il arrive alors que le souvenir de l’événement soit intégré en mémoire de manière dysfonctionnelle et qu’il devienne par la suite le déclencheur de symptômes comme ceux décrits plus haut.

La méthode EMDR permet le re-traitement efficace et durable de tels souvenirs, permettant ainsi leur intégration adaptative. Le résultat : un soulagement notable et une amélioration des symptômes pouvant aller jusqu’à leur disparition.